La santé et la sécurité des Lions, de nos employés et de nos communautés est notre priorité absolue.

Lire

notre réponse

à COVID-19.

Faites un don au

Fonds général Catastrophe

pour aider la LCIF à soutenir l'action des Lions.

Accueil Organisation mondiale de la santé

Organisation mondiale de la santé


Le partenariat de plus de 30 ans de la LCIF avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en œuvre plusieurs initiatives dans le domaine de la prévention de la cécité. La LCIF et l’OMS ont conclu un accord de coopération établissant un cadre d’action commune dans les domaines de la prévention de la cécité, de la déficience visuelle, de la prévention et du contrôle du diabète, l’accent étant mis sur la perte de vision liée au diabète.
 

Prévention et contrôle du diabète et de la perte de vision

On estime que 457 millions de personnes souffrent de diabète dans le monde, ce qui fait de cette maladie l’une des plus grandes menaces de santé publique. L’OMS pense que le diabète deviendra la septième cause de décès d’ici à 2030. La rétinopathie diabétique, qui découle d’un diabète de longue date, fait partie des cinq premières causes de troubles visuels et la quatrième cause de cécité au monde. Il est essentiel que les responsables de la gestion du diabète et les personnes concernées par la rétinopathie diabétique coopèrent pour que le diabète et la prévention de la cécité irréversible soient gérés correctement.

Le Comité consultatif SightFirst (CCS) a approuvé une subvention de 400 000 USD en avril 2012, qui permettra de développer un outil d’évaluation du diabète et de la rétinopathie diabétique. L’outil d’évaluation du diabète et de la rétinopathie diabétique (« Tool for the Assessment of Diabetes and Diabetic Retinopathy », ou TADDS) sert à mener une évaluation de base sur l’accès au traitement du diabète et de la rétinopathie diabétique, à estimer le degré de coopération entre ces deux branches de la santé et à évaluer le risque financier encouru par les patients. Cet outil, qui comprend 46 questions, permet d’analyser la situation, de définir les niveaux de prestations de services et d’identifier les lacunes à combler en priorité pour assurer un accès universel, d’une part, au traitement du diabète et, d’autre part, à la prévention et au traitement de la rétinopathie diabétique.

Des actions initiées dans le cadre du TADDS ont été menées dans plus de 30 pays depuis son lancement, et continuent de fournir les informations nécessaires sur l’amélioration de l’accès aux soins pour les personnes souffrant de diabète ou de rétinopathie diabétique menaçant leur vue.

 

Éradication de la cécité évitable chez l’enfant

La cécité chez l’enfant reste un problème mondial majeur, notamment dans les pays en voie de développement. Lorsque les maladies et affections oculaires touchant des enfants ne sont pas traitées, elles peuvent entraîner la malvoyance ou la cécité. Très variables, les principales causes sont largement déterminées par le statut socio-économique des patients et leur accès aux soins de santé de base et aux services de soins ophtalmologiques.

Depuis 2001, la LCIF et l’OMS se sont associées dans le cadre du Projet OMS/Lions pour l’éradication de la cécité infantile. Par le biais de ce projet, la LCIF a octroyé près de 7 millions USD de subventions afin d’établir des centres d’ophtalmologie pédiatrique, selon les besoins, dans les six régions couvertes par l’OMS. À ce jour, 46 centres ont été créés dans 30 pays.