La santé et la sécurité des Lions, de nos employés et de nos communautés est notre priorité absolue.

Lire

notre réponse

à COVID-19.

Faites un don au

Fonds général Catastrophe

pour aider la LCIF à soutenir l'action des Lions.

Accueil The Lions Blog Une nouvelle vie pour les habitants du Burkina Faso grâce à SightFirst

Une nouvelle vie pour les habitants du Burkina Faso grâce à SightFirst

Jamie Konigsfeld septembre 09, 2020

Le programme SightFirst de la LCIF rétablit la vue et la protège depuis plus de trente ans. Il est désormais présent dans cent deux pays. Ce programme développe des systèmes de soins oculaires pour populations mal desservies.

Le programme SightFirst de la LCIF rétablit la vue et la protège depuis plus de trente ans.

Leurs projets comprennent la formation de professionnels de la vue et de personnel de gestion, la modernisation des infrastructures existantes, l'amélioration de l'accès à l'éducation et à la réadaptation pour aveugles ou malvoyants et la sensibilisation du public à l'importance de la santé oculaire. Grâce au soutien de la LCIF, des Lions et de ses partenaires, SightFirst se concentre sur des problèmes oculaires aussi simples qu'une erreur de réfraction non corrigée et aussi complexes qu'une infection bactérienne comme le trachome. En un mot, SightFirst permet aux Lions de mettre un terme à la cécité évitable.

Les Lions changent les choses
Près de 80 % des déficiences visuelles peuvent être évitées. En tant que chevaliers des aveugles, les Lions prennent cette statistique à cœur et s'efforcent d'améliorer la vie des personnes qui risquent de perdre la vue, où qu’ils soient dans le monde. Au Burkina Faso, par exemple, un projet SightFirst sur deux ans fournit des soins oculaires dans des zones où ils étaient trop chers pour la population. Soutenus par une subvention SightFirst de 110 746 USD de la LCIF, les Lions et une organisation locale, One Dollar Glasses, sont en train de mettre en place quatre cliniques où les patients bénéficieront de dépistage gratuits des troubles visuels . De plus, les lunettes seront vendues à un prix beaucoup plus bas que sur les marchés locaux ou gratuites pour ceux qui ne peuvent pas se le permettre. Au terme de ce projet démarré en 2018, 124 000 personnes auront bénéficié d’un dépistage oculaire et 26 400 paires de lunettes auront été distribuées.

Laissez-nous vous présenter certaines des vies changées par ce projet au cours de sa première année :

François
François n’y voyait pas à plus de 20 cm. Pourtant, un jour, cet homme de 65 ans a quitté son village à quatre heures du matin pour parcourir 45 km sur sa moto. Le trajet n'a pas été facile. La route était rocailleuse et en mauvais état. Après quelques mésaventures en cours de route, il a fini par suivre des automobilistes de près pour ne pas se perdre. Il espérait que les risques qu’il prenait en vaudraient la peine. Bien que François ait eu un réel besoin de soins oculaires, ils n'étaient pas abordables dans son village. Un jour, un ami a mentionné l'une de ces nouvelles cliniques ophtalmologiques à bas coût. François a fait le long et pénible voyage jusqu’à la clinique, où un ophtalmologue a effectué un examen et lui a fait une prescription. Il a pu acheter la première paire de lunettes de sa vie pour 5000 CFA (10 USD). Dès qu’il les a mises, un sourire a illuminé son visage. Il voyait parfaitement.

François a enfourché sa moto et est reparti — cette fois, sans avoir à suivre personne.

Idrissa
Chaque matin, Idrissa se réveille et se dirige vers sa buvette. Sa spécialité est le sandwich à l'avocat aux tomates et aux oignons ; c'est comme ça que bien des habitants de son quartier commencent leur journée. Idrissa aime ce qu'il fait. Il n'y a qu'un seul problème, mais un gros : Idrissa a très mauvaise vue. Même propriétaire d'un établissement prospère, cet homme de trente ans ne peut pas se permettre l’achat de lunettes.

Autrefois impliqué dans tous les aspects de son travail, Idrissa ne peut plus livrer ses sandwichs à moto. C’est donc son frère qui se charge des livraisons. Le contact avec ses clients lui manquait, ainsi que les occasions de développer son activité.

Jusqu’au jour où la nouvelle d'une clinique est arrivée dans le quartier. C’est son frère qui a parlé à Idrissa d’examen ophtalmologique gratuit et de lunettes a un prix abordable. Il s'est donc rendu à la clinique, où sa vue a été examinée pour la première fois. Ses lunettes ont changé sa vie en un instant. Il a recommencé à livrer ses sandwichs, à discuter avec ses clients, à en gagner de nouveaux et à développer son activité. Il nous sourit alors que des clients entrent.

À trente ans, Idrissa a une nouvelle vie et souhaite la même chose à d’autres. Sur un mur de sa buvette est accrochée une affiche faisant la promotion de la clinique, pour que d'autres en profitent.

Constan
Il y a quatre ans, Constan a complètement perdu la vue. Il souffrait de glaucome, une maladie oculaire qui ne présente souvent aucun symptôme jusqu'à ce qu'elle arrive à un stade avancé. Une gestion malheureuse de cette condition l’a rendu aveugle de manière irréversible. En 2019, à l'âge de vingt-neuf ans, Constan, sans emploi, ne pouvait plus subvenir à ses besoins. C'est-à-dire jusqu'à ce que SightFirst établisse une clinique ophtalmologique à proximité. La clinique avait besoin de quelqu'un pour fabriquer des lunettes. Constan était apte à être formé pour ce rôle. Il gagne maintenant sa vie en créant des lunettes qui changeront la vie de milliers de personnes.

Grâce au soutien du programme SightFirst de la LCIF, des Lions locaux et de One Dollar Glasses, des gens comme François, Idrissa et Constan acquièrent constamment leur autonomie.

La LCIF est l’organisme de subventions permettant aux Lions de faire une grande différence dans leur propre ville comme dans le monde. La grande majorité des fonds de la LCIF provient des Lions. Chaque don est converti à 100 % en service Lion grâce aux subventions et programmes de la LCIF.

Oui, je veux faire un don

La santé oculaire ne représente que l'une des causes de la LCIF et de la Campagne 100 : la puissance du service de la LCIF. Grâce au soutien financier des Lions et des clubs du monde entier, la Campagne 100 donne aux Lions les moyens d’augmenter l’impact de leur action au service de la santé oculaire, de la jeunesse, des secours en cas de catastrophe, des efforts humanitaires et de la lutte contre l'épidémie mondiale de diabète. Elle leur permet également de faire des progrès importants dans les domaines plus récemment adoptés que sont le cancer infantile, la lutte contre la faim et la protection de l'environnement.


Jamie Konigsfeld est la spécialiste marketing de la Fondation du Lions Clubs International.