Visiter la page Ressources Servir en toute sécurité pour obtenir des conseils et des outils pour agir en
sécurité et faire un don à la LCIF pour apporter aux Lions les moyens de servir d'où qu'ils soient.

Accueil The Lions Blog Vous êtes nos invités Les Lions prêtent assistance aux victimes du tremblement de terre en les traitant comme s’ils faisaient partie de leur famille

Vous êtes nos invités - Les Lions prêtent assistance aux victimes du tremblement de terre en les traitant comme s’ils faisaient partie de leur famille

Joan Cary janvier 12, 2021

Lors d’un puissant séisme qui a frappé la mer Égée sur la côte ouest de la Turquie à l’automne dernier, les Lions et les Leos ont été la première organisation non gouvernementale présente sur les différents sites de secours.

Les Lions clubs ont très bien réagi dans le cadre de l’intervention initiale et cela nous a permis à tous de mieux comprendre à quel point en tant que Lions nous avons des moyens puissants que souvent nous oublions.

« Où puis-je aller ? » « Comment trouver les autorités ? » « Où vais-je vivre ? » « Qui va nourrir mes enfants ? »

Certes, les Lions n'avaient pas de réponse immédiate à ces questions et aux nombreuses autres qui allaient suivre, posées par les milliers de personnes plongées dans le désespoir, mais ces dernières savaient que les Lions aux gilets or trouveraient les réponses et ne manqueraient pas de les aider.

Le séisme de magnitude 7 a atteint son apogée à 15 h le 30 octobre à Izmir, dont les quelques quatre millions d'habitants en font la troisième plus grande ville de Turquie.

En l’espace d’une heure, les Lions s’organisaient pour pouvoir prêter assistance. En trois heures, les Lions du district 118R avaient disposé des stands et des tables derrière un immeuble effondré et dès 18 h, ils distribuaient de l'eau, du désinfectant et les premiers masques sur les 150 000 qui seraient remis aux survivants et aux équipes de secours. En plus de la catastrophe, la pandémie continuait de sévir. Respecter les mesures de sécurité était crucial.

Lions du district 118R avaient disposé des stands et des tables derrière un immeuble effondré

À 19 h, quatre heures après le séisme, les Lions servaient à des milliers de personnes leur premier repas chaud fait de riz et de soupe au poulet.

Le service se poursuivit sans discontinuer pendant 10 jours. Les Lions et les Leos ont travaillé ensemble en se relayant dans les tentes de secours d’urgence, servant 2 000 à 4 000 personnes par jour, explique Esengül Erkan, Lion et gouverneur du district 118R. Des simits et des beignets turcs, des pâtisseries agrémentées de fromage et de viande, des desserts et boissons turques dont le traditionnel ayran (boisson turque saine à base de yaourt) étaient proposés à ceux qui avaient faim.

Pourtant, la liste des besoins était loin de se limiter à l’alimentation. Les Lions ont distribué 5 000 couvertures et 5 000 paquets de couches pour bébés, 500 lits, 1 000 sets de linge de lit, des sous-vêtements et chaussettes, des jeux et jouets, des chaussures et des bottes, du savon et plus encore.

Le troisième soir, la température avait baissé et il n’y avait pas d’électricité à cause du séisme et des besoins des équipes de secours. Les Lions ont apporté des poêles, des barils en métal et 40 tonnes de bois pour pouvoir chauffer la zone des tentes d’urgence.

Un couple à la retraite est venu demander de l'aide aux Lions. Eux qui s’étaient imaginé passer une vie de retraités paisible venaient de perdre leur maison. « Ce qui nous a profondément touchés, c’est leur attitude lorsqu’ils nous ont exprimé leur reconnaissance, explique le Lion Şebnem Güler, coordinateur de district de l’équipe mondiale du service du D118R. Ils nous ont expliqué que de toute leur vie, ils n’avaient jamais rien demandé à personne, et qu’ils avaient été très émus lorsque les Lions leur avaient proposé de les aider de manière aussi délicate et bienveillante, comme s’ils étaient leurs invités.

Au bout de 10 jours, après avoir constamment aseptisé dans le respect des directives de sécurité COVID, on a demandé aux Lions et à d’autres ONG de quitter leur site à cause du nombre croissant d’infections à la COVID. Les Lions ont installé deux entrepôts, le premier dans la zone la plus touchée par le tremblement de terre, le second dans la zone de stockage d’une usine. Ils ont laissé un petit stand sur place pour poursuivre la distribution de masques, de désinfectant et d'eau.

Pendant tout ce temps, l’aide arrivait des clubs des districts multiples 118 de Turquie, notamment de 22 Lions clubs dont les membres plus jeunes étaient sur le terrain. Ceux dont les membres étaient plus âgés répondaient aux besoins et approvisionnaient en supports pour les dons et le soutien.

Selon Simru Göven, président de district Leo, il y aurait 19 Leo clubs dans le district Leo 118R, dont seize dans la ville d’Izmir. Pendant les opérations de secours, 14 Leo clubs Omega et 94 Leos ont travaillé activement, se relayant 24 heures sur 24 sur les sites d’aide d’urgence.

Alors même que les Lions se tournent vers l'avenir et que le soutien se poursuit, les Leos tout comme les Lions savent bien qu’il y a une deuxième vague de personnes qui se retrouveront sans toit. Au fur et à mesure que les autorités inspectent les immeubles, des centaines de bâtiments sont interdits d’accès et seront démolis, pour des raisons de sécurité.

« En plus du soutien aux victimes initiales, nous avons maintenant commencé à aider ces personnes qui deviennent des sans-abris, explique Güler. »

Le soutien provient également d’une subvention d’urgence d’un montant de 10 000 USD de la LCIF, octroyée par le MD111 en Allemagne, et de Lions clubs de toute la Turquie et la Grèce, selon Aysan Şakar, Lion et président du conseil du district MD 118.

Zeynep Kocasinan, AGD et coordinatrice MD de New Voices pour MD118, était présente à Istanbul et a exprimé son soutien, à distance.

« En voyant mes amis Lions et Leos unis, servir de manière désintéressée alors même qu’eux aussi ont été affectés par la catastrophe, la peur et ses effets, en les voyant s’organiser et se mobiliser pour servir et aider, j’ai été profondément touchée et fière, dit-elle. Je peux dire en toute honnêteté que ma confiance en notre organisation, mon attachement à nos principes de service, à la force de la structure et des principes de l’organisation en ressortent accrus, suite au 30 octobre. »

Depuis le séisme de 1999 à Marmara en Turquie qui avait tué 17 000 personnes et détruit les habitations de 250 000 autres, les Lions clubs de Turquie se sont préparés aux interventions en cas de catastrophe en éduquant les adultes et les enfants sur ces phénomènes.

« Les tremblements de terre sont une réalité majeure de la vie en Turquie, dit-elle. C’est une réalité terrifiante. »

« Les Lions clubs ont très bien réagi dans le cadre de l’intervention initiale et cela nous a permis à tous de mieux comprendre à quel point en tant que Lions nous avons des moyens puissants que souvent nous oublions. Il a été rassurant de voir que les Lions de Turquie pouvaient se mobiliser. »


La pandémie de coronavirus (COVID-19) a affecté les communautés du monde entier de différentes manières. Pour être sûr de servir en toute sécurité, les Lions doivent suivre les directives des autorités sanitaires locales, de l'Organisation mondiale de la santé et du Centre pour le contrôle des maladies. La page Servir en sécurité propose de nombreuses ressources pour vous aider.