Accueil Aide de la LCIF aux victimes de catastrophe : un espoir de reconstruction à Porto Rico
 

Aide de la LCIF aux victimes de catastrophe : un espoir de reconstruction à Porto Rico

Bill Hatzos août 15, 2019

Le désastre frappe
Le matin du mercredi 20 septembre 2017, l’ouragan Maria s’abat sur Porto Rico et plonge 3,4 millions d’habitants dans une crise humanitaire extrême. C’est la tempête la plus forte observée à Porto Rico depuis 80 ans, et cela à peine deux semaines après le passage de l’ouragan Irma au nord de l’île. Maria laisse plus d’un million d’habitants sans électricité.

La Fondation du Lions Clubs International (LCIF) a octroyé une subvention de 100 000 USD aux Lions du district multiple 51 pour l’aide aux victimes de la catastrophe de Porto Rico.

Alors que Maria n’était encore qu’en train de s’approcher, chez les Lions, Miriam Vázquez était assaillie de pensées préoccupantes. Si Maria s'avérait aussi dévastatrice que prévu, elle savait qu'il y aurait bien des défis à relever. Elle s’affairait concurremment à conserver à la température requise les cornées dont on avait fait don à la clinique où elle travaille, à s'approvisionner en aliments non-périssables, en eau, en piles et à protéger son domicile des intempéries, tout en n’éloignant jamais de son esprit sa fille enceinte de huit mois.

Après le passage de la tempête
Lorsque soleil s'est levé le lendemain matin, l’ampleur des dégâts a laissé le gouverneur de district Felíx Camacho Ayala abasourdi. « Tout semblait mort », se remémore-t-il. Les matinées qui résonnaient habituellement du chant des oiseaux restaient désormais silencieuses. La nuit, un silence retentissant remplaçait le chœur des grenouilles coqui, emblème de sa terre natale bien-aimée. Deux jours plus tard, Felix Camacho recevait un appel de Miriam Vázquez lui demandant des informations sur la possibilité de mobiliser des fonds de la Fondation du Lions Clubs International (LCIF).

Des fonds de subvention d'urgence sont arrivés. Mme Vázquez a alors appelé les gouverneurs de district des Lions clubs de Porto Rico — M. Ayala à l'est, Emilio Colón Rodríguez dans les montagnes centrales et Cristino Hernández sur la côte ouest — pour organiser l'envoi de produits de première nécessité destinés à des distributions régionales. « J'ai informé mes Lions que le ravitaillement arrivait, », raconte M. Ayala. « et que c’était le moment de se retrousser les manches ».

L’éclairage qui a commencé à revenir dans les parties de la ville les plus modernes a été le premier signe de progrès. Malgré tout, de grandes zones de la ville restaient sans électricité, rappelant à Miriam et Felix qu'il restait encore beaucoup à faire. De septembre à décembre 2017, on a recensé près de 92 milliards de dollars de dégâts et la mort de 2098 personnes. Malheureusement, ce nombre s’élevait à 2975 fin février 2018, douleur à laquelle peu de Portoricains ont échappé.

Une lueur d’espoir
Un an plus tard, plus de 300 000 d’entre avaient quitté l'île. Bien des familles qui sont restées vivent retranchées dans une seule pièce, financièrement incapables de reconstruire le reste de leur maison. Beaucoup doivent maintenant vivre chez des parents. Et pourtant, la résilience de ceux qui ont été mis à l'épreuve est évidente. Avec encore tant de travail restant à accomplir, ils continuent d’aider les autres tout en s’accommodant eux-mêmes de ce que chaque jour leur apporte.

Deux ans après la tempête, les Lions locaux mènent toujours les efforts de reconstruction, malgré le relief, souvent dangereux, de l'île, qui complique la tâche. Avec le soutien de la LCIF, ils restent engagés dans la restauration de la prospérité à Porto Rico. Les Lions de Porto Rico ont établi un partenariat avec la SACED (Sabana Grande Community and Economic Development, Inc.), une organisation de développement communautaire de la région sud-ouest de Porto Rico. La LCIF a octroyé une subvention de 100 000 USD pour la construction de cinq maisons. La bonne gestion des fonds de la subvention a non seulement permis aux Lions d’achever ces cinq maisons, mais aussi d’en réparer dix-sept autres. Trois autres sont sur la liste, pour un total de vingt habitations réparées ou reconstruites. Les Lions ont également fait équipe avec l’entreprise Master Paints, dont le généreux don de peintures a permis aux Lions de réaliser d’énormes économies et de consacrer des subventions de la LCIF à d’autres besoins en matière de reconstruction. Les Lions poursuivent leur travail de réparation et de reconstruction, et redonnent espoir à ceux qui en ont le plus besoin.

Téléchargez le livret électronique (en anglais) ci-dessous pour en savoir plus sur la façon dont les Lions de Porto Rico ont fait face à l'ouragan Maria, dont le Lion Vazquez et sa famille ont canalisé leur chagrin par leur soutien à leur communauté et sur la manière dont vous pouvez soutenir le travail altruiste des Lions du monde entier.

Télécharger l’eBook

Nos clubs et fondations locales sont toujours prêts à apporter leur aide, mais les besoins dépassent les capacités individuelles de chaque club. C’est là que notre fondation, la LCIF et la Campagne 100 entrent en jeu. Apprenez-en plus sur la mission de la LCIF par le biais de la Campagne 100 :la puissance du service de la LCIF, pleinement engagée dans les efforts de secours et la préparation aux catastrophes naturelles, pour une intervention rapide où qu’elles frappent.


Bill Hatzos est spécialiste Marketing senior à la Fondation du Lions Clubs International.