De l'eau pour la vie

Mali : un projet qui fait toute la différence

Le manque d'eau potable est un problème sanitaire critique. Plus de trois millions d'individus meurent chaque année des suites de maladies liées à l'insalubrité de l'eau, ou souffrent de problèmes de santé (y compris de cécité). Le Mali, un pays semi-désertique, est traversé par le fleuve Niger. Mais la majorité de la population vit dans des villages éloignés où l'eau est rare et souvent contaminée. Dix pour cent des enfants meurent avant leur premier anniversaire et vingt pour cent n'atteignent pas l'âge de cinq ans.

 

Les Lions entrent en jeu
Soutenus par la LCIF, les membres du Lions club local se sont associés à des Lions français pour organiser des forages et creuser des puits visant à alimenter Morodjambougou et d'autres villages en eau potable. Puis, grâce au programme « Une goutte d'eau pour l'Afrique », les villageois locaux ont appris à utiliser et à entretenir les équipements mis en place. « L'eau, c'est la vie, témoigne le docteur Yanaoussou Dolo, membre du Lions club de Bamako Sokala. Lorsque vous apportez l'eau à des sites qui en étaient privés, le bonheur que vous ressentez en aidant des personnes dans le besoin est immense. »

Changer le cours des événements
Aujourd'hui, le village est prospère. Depuis que l'eau potable est arrivée, le nombre de décès liés à l'insalubrité de l'eau a reculé et la vie économique connaît un véritable essor. Les familles mangent et cultivent des aliments nourrissants qu'ils peuvent vendre au marché. « Quel que soit le moment de l'année où vous visiterez ce village, vous trouverez toujours des fruits. Si ce ne sont pas des bananes, ce sont des papayes, témoigne Mama Tapo, du Lions club de Bamako Sokala. Nous sommes vraiment très fiers : ce forage a changé la vie du village. »

Quelques faits et chiffres
En Afrique, les Lions changent le cours des choses en luttant contre les maladies et la pauvreté grâce à leurs projets d'assainissement de l'eau. Ce partenariat des Lions a permis d'apporter l'eau potable à plus de 120 villages au Mali.

 

Liens associés

« De l'eau pour la vie » dans le magazine LQ

Partagez vos talents

Informations sur les subventions de la LCIF

 

 

 


Lieu: Morodjambougou, Mali
Morodjambougou, Mali

Astuces et outils

Concrétiser ses aspirations : comment alimenter une communauté en eau potable

Pourquoi les Lions se sont-ils engagés dans ce projet ? »
Les femmes et les enfants du village devaient parcourir des kilomètres à pied pour aller chercher de l'eau. Souvent, l'eau qu'ils trouvaient était impropre à la consommation.
Par quoi avez-vous commencé ? »
Nous avons demandé de l'aide à la LCIF. Puis nous avons trouvé des partenaires, notamment des Lions en France et le programme « Une goutte d'eau pour l'Afrique ».
Quelles sont les ressources nécessaires à la réalisation du projet ? »
Ce sont désormais les villageois qui font fonctionner et entretiennent les équipements.
Comment avez-vous financé le projet ? »
Grâce à une subvention de la LCIF. Nous avons également été aidés par les Lions français.
Quelle a été la durée de réalisation du projet ? »
À partir du moment où nous avons reçu la subvention de la LCIF et où les fonds étaient disponibles, la mise en place du projet a pris quatre semaines. Dix jours suffisent pour faire un forage et installer une pompe. Nous avons également participé à l'amélioration du système d'irrigation de base de Morodjambougou.
Des conseils à donner ? »
Si vous identifiez un besoin dans votre communauté, vous pouvez y répondre. Lorsque vingt personnes s'associent pour agir, les résultats obtenus sont toujours supérieurs aux efforts d'un seul individu.

"Les Lions ont pris le temps d'examiner les besoins du village et l'importance de l'eau dans cette région. Il faudrait une journée entière pour vous énumérer tous les avantages liés à l'arrivée de l'eau potable dans notre village."

Teneima Samake,
Chef du village, Morodjambougou, Mali

"En tant que membre du Lions club, je suis heureux lorsque j'arrive au village : je constate sa nouvelle prospérité et je vois les sourires qui illuminent les visages."

Dr. Yanaoussou Dolo,
Lions club de Bamako Sokala

"Les enfants avaient le ventre enflé à cause des vers. Certains mouraient même de maux d'estomac. Tout ça est désormais terminé."

Niajale Diarra,
Une habitante du village

© Lions Clubs International
300 W. 22nd Street, Oak Brook, IL 60523-8842

Custom web development, hosting and implementation provided by Alkon Consulting